A l’ombre de la Tour d’Ivoire

A Tours de bulles s’associe une fois encore à la Ligue de l’Enseignement d’Indre-et-Loire (FOL 37) ainsi qu’ aux visiteurs de prison (membres de l’ANVP, Association Nationale des Visiteurs de Prisons) pour la création d’un prix en direction des détenus : « A l’ombre de la Tour d’Ivoire ».

Ce prix, qui met en avant le « récit de vie », a pour objectifs, non seulement de permettre à des personnes détenues de découvrir notre festival et un genre de BD particulier, mais également de montrer que les personnes détenues peuvent faire preuve d’esprit critique en donnant un point de vue éclairé sur des ouvrages.

Il s’agit d’un marqueur fort de décloisonnement, les personnes détenues étant amenées à participer activement et positivement à la vie culturelle de la ville.

Sur une pré-sélection de la libraire Bédélire, partenaire historique du festival,  un comité de lecture composé de membres de l’association A Tours de Bulles, de la FOL, de visiteurs de prison et de personnels pénitentiaires choisit les 4 albums finalistes, parmi 10 propositions. Les personnes détenues sont ensuite invitées à lire ces 4 BD et à voter pour leur album préféré.

Les résultats du vote sont annoncés lors du festival A Tours de Bulles, le dimanche midi, en public.

Sélection 2022


Quel sera le vainqueur ?

Les 4 albums en lice


- Tananarive -

Sylvain Vallée et Mark Eacersall

ed. Glénat

- Didier, la 5e roue du tracteur -

François Ravard et Pascal Rabaté

ed. Futuropolis

- Mauvais Genre -

Chloé Cruchaudet

ed. Delcourt

- ll est où le patron ? Chroniques de paysannes -

Maud Benezit et cinq paysannes

ed. Marabulles

Année 2021

Le Loup, de Jean-Marc Rochette aux éditions Casterman


A l’ombre de la tour d’ivoire 2021

Après Ailefroide, Jean-Marc Rochette questionne la place de l’homme face au règne animal.
Comme dans son précédent album, l’action se déroule au cœur du Massif des Écrins, dans la vallée du Vénéon. Un grand loup blanc et un berger vont s’affronter passionnément, jusqu’à leurs dernières limites, avant de pactiser et de trouver le moyen de cohabiter.
Rochette célèbre une nouvelle fois la haute montagne, sa beauté, sa violence ; l’engagement et l’humilité qu’il faut pour y survivre.
Il tente aussi, par la fiction, de trouver une porte de sortie au conflit irréductible de deux points de vues, justes l’un et l’autre : les bergers qui veulent protéger la vie de leurs bêtes, les parcs qui tentent de sauver des espèces en voie d’extinction.

Les finalistes 2021


- Lip des héros ordinaires -

Damien Vidal et Laurent Galandon, ed. Dargaud

- Malaterre -

Pierre-Henry Gomont, ed. Dargaud

- Le repas de Hyènes -

élanie Allag et Aurélien Ducoudray , ed. Delcourt

Année 2020

Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu, aux éditions Dargaud


Mathieu Sapin rencontre Gérard Depardieu en 2012. Il l’accompagne en Azerbaïdjan à l’occasion du tournage, pour Arte, d’un documentaire sur les traces d’Alexandre Dumas. Une relation unique se noue entre les deux artistes. Dès lors, Gérard Depardieu va inviter Mathieu Sapin à partager son univers, ses pensées (philosophiques ou triviales), ses coups de gueule, que ce soit lors de tournages, au Portugal ou aux quatre coins de l’Europe, d’un voyage exceptionnel en Russie ou, tout simplement, d’un repas dans la cuisine de son hôtel particulier parisien.

Les finalistes 2020 :


- Le grand méchant renard, ed. Delcourt -

Benjamin Renner,

- Les vieux fourneaux, 1. Ceux qui restent, ed. Dargaud -

Wilfrid Lupano et Paul Cauuet

- La Boîte de petits pois, ed. Delcourt -

GiedRé et Holly R

- -